Prendre soin de ses cheveux naturellement

Leur santé est impactée par l’alimentation, le stress psychologique, le vieillissement et des facteurs environnementaux, tels que la pollution. Comment prendre soin de ses cheveux? Comment bien les entretenir? Quelles sont les solutions naturelles pour renforcer la santé capillaire?

Terrain propice à une santé capillaire altérée

Causes médicales

Les causes ou facteurs détériorant la qualité et la pousse des cheveux, reconnus par la médecine et les études scientifiques, sont1 :

  • La malnutrition
  • Les cardiopathies congénitales
  • Les maladies neuromusculaires
  • Les maladies chroniques
  • L’alcoolisme
  • Être fumeur2 (prévalence de la chute et d’un grisonnement prématuré)
  • Le vieillissement ‌
  • Les modifications hormonales

Composants du cheveu

Les cellules de la matrice du cheveu, dans le bulbe, fabriquent de la kératine, qui crée une structure rigide. Les mélanocytes fabriquent de la mélanine dans cette structure. Cette partie intermédiaire est le cortex pilaire; il détermine la résistance, l’élasticité, la direction de pousse, et la couleur de la chevelure.
Le processus de kératinisation est régulé par les hormones, l’apport en micronutriments, et des facteurs génétiques et métaboliques. La kératine contient de nombreux acides aminés dont les principaux sont la cystine (17,5%), la sérine (11,7%), l’acide glutamique (11,1%), la thréonine (6,9%), la glycine (6,5%) et enfin l’arginine (5,6%).3 Le cholestérol et les acides gras sont indispensables au processus de kératinisation.

Les triglycérides, les phospholipides, le cholestérol, le squalène et les acides gras sont d’autres composants qui le constituent, en majorité dérivés du sébum.
Les minéraux sont aussi des composants essentiels dont les principaux sont le fer, le magnésium, le zinc et le cuivre, et le silicium4. Le soufre est présent en quantité importante dans le cheveu.

Carences alimentaires

Si vous souhaitez prendre soin de vos cheveux naturellement, il est recommandé de ne pas avoir de carences alimentaires. En effet, il a été mis en évidence, dans certaines études scientifiques, qu’une carence en certains nutriments est susceptible d’influencer leur qualité, leur couleur (grisonnement) et leur pousse. Leur aspect, ainsi que leur teneur en minéraux, permettent aussi d’évaluer si vous êtes en bonne santé ou si vous présentez des pathologies ou des carences.5

Pour préserver une belle chevelure et avoir de beaux cheveux, nous vous conseillons de consommer en quantité les nutriments qui leurs sont essentiels:

  • Vitamines A6, B2 (riboflavine)7, B8 (biotine)8, B9 (acide folique)9, B1210 et D11
  • Fer 12
  • Zinc13
  • Acides aminés 14

Stress oxydatif et inflammation

Les radicaux libres s’attaquent aux cellules, ce qui favorise le vieillissement cellulaire. Ce phénomène, également appelé stress oxydatif, est intimement lié à l’inflammation. L’inflammation peut alors altérer la réaction du système immunitaire: le système immunitaire contribue à l’élimination des cellules mortes.

Le stress oxydatif peut avoir un impact négatif sur des cheveux en bonne santé. Il peut être également néfaste pour le cuir chevelu.15 Il est impliqué dans le vieillissement et dans le grisonnement de la chevelure.16 Les shampoings et teintures,17 les ultra-violets, la fumée de cigarette,18 et la pollution19 participent à l’accélération de ce vieillissement.

Stress

Le stress psychologique a un impact délétère sur la chevelure. Une diminution de sa densité20 et son grisonnement21 peuvent être liés à des stress intenses ou chroniques. Un organisme, en état de stress, consomme davantage de nutriments. Par ailleurs, le stress provoque des modifications du microbiote intestinal, qui peuvent diminuer l’absorption et la fabrication de micronutriments, nécessaires à une bonne santé capillaire.

Microbiote intestinal

Si vous souhaitez prendre soin de vos cheveux naturellement, un microbiote intestinal équilibré est essentiel.

Le microbiote intestinal joue un rôle primordial dans le fonctionnement de l’organisme. Sa diversité et son équilibre sont nécessaires à la production d’un certain nombre de molécules indispensables pour des cheveux en bonne santé. Certains patients souffrant d’alopécie peuvent présenter un microbiote intestinal altéré.22 Les dysbioses intestinales peuvent entraîner des malabsorptions responsables de carences.

Changement de saison

Au printemps et à l’automne la chute de cheveux peut être plus importante23, ce phénomène ne dure généralement pas plus de trois mois. Cette diminution de la masse capillaire est due aux changements de saison et à l’exposition solaire. Lors d’une exposition au soleil importante, les hormones qui stimulent leur pousse sont activées24. Ces hormones sont notamment sécrétées par la glande thyroïde25. En raison du manque d’ensoleillement à l’automne, ils chutent et la masse capillaire est moins dense.

Déséquilibre hormonal

Les déséquilibres hormonaux affectent leur qualité et peuvent provoquer leur chute. La période suivant l’accouchement26 et la ménopause sont pour les femmes des périodes de modifications hormonales importantes, qui peuvent entraîner des changements dans la qualité des cheveux, et leur chute. Des déséquilibres hormonaux hors de ces périodes peuvent survenir pour diverses raisons, dont le stress prolongé. Les œstrogènes, la prolactine, les hormones thyroïdiennes, le cortisol, l’hormone de croissance et la mélatonine doivent être en équilibre pour maintenir une bonne santé capillaire.27 Dans l’alopécie androgénétique, c’est la testostérone transformée en DHT qui vient perturber le cycle capillaire.

Microcirculation

Une bonne microcirculation sanguine dans la peau, au niveau du cuir chevelu, est indispensable pour permettre l’irrigation des bulbes capillaires et une pousse normale28. Cette irrigation va permettre l’apport en nutriments nécessaires à sa bonne santé.

Ainsi, comment avoir de beaux cheveux naturellement? La prise de certains compléments alimentaires peut être indiquée.

Quels compléments alimentaires prendre?

Prendre soin de ses cheveux en rééquilibrant le terrain nécessite une approche globale.

Il est possible de réaliser les différentes stratégies suivantes en matière de supplémentation. Vous pouvez prendre des plantes ou des nutriments qui :

  • permettent de remédier aux carences rencontrées;
  • qui présentent un indice antioxydant élevé;
  • réduisent le stress;
  • équilibrent le microbiote intestinal.

Composants et constituants

Les acides aminés et oligo-éléments sont les principaux composants des cheveux. Des nutriments et plantes peuvent contribuer à les apporter en quantité suffisante dans l’organisme.
Les apports quotidiens sont les suivants:

  • Cystéine29 :  500 à 3000 mg par jour
  • Cystine30 : 500 à 800 mg
  • Sérine31 : 500 à 3000mg
  • Acide glutamique32 : 500 à 2000 mg
  • Glycine33 : 500 à 2000 mg
  • Thréonine34 : 500 à 1500 mg
  • Arginine35 : 10 g
  • Valine36 : 1 à 20 g
  • Leucine 37: 1 à 20 g
  • Isoleucine38 : 700 mg
  • Méthionine39 : 700 mg
  • Tyrosine40 : 1 à 2 g
  • Phénylalanine41 : 1500 mg
  • Tryptophane42 : 500 à 2000 mg
  • Lysine43 : 5000 à 1000 mg
  • Alanine44 : 500 à 2000 mg
  • Asparagine45 : 1 500 mg
  • Histidine46 : 500 à 3000 mg
  • Proline47 : 500 à 3000 mg
  • Collagène48 : 10 g
  • Fer49 : 9 mg
  • Magnésium50 : 400 mg
  • Zinc51 : 15 mg
  • Cuivre52 : 1 mg
  • Silicium53 : 50 mg ou en application externe
  • Prêle54 : 1 à 2 g
  • Ortie55 56: 2 à 6 g
  • MSM57 : 1 à 3 g
  • Acides gras polyinsaturés58
  • Céramide59 : application externe
  • Mélatonine60 : application externe

Carences rencontrées

Des carences en certains micro-nutriments sont retrouvées chez des personnes qui présentent une santé capillaire altérée61. Ainsi, vous pouvez prendre des compléments qui contiennent les composants suivants:
(Les doses indiquées peuvent être prises quotidiennement et en fonction de l’alimentation de chacun).

  • Vitamine A62 : 0 à 900 μg
  • Vitamine B2 (riboflavine)63 : 0 à 1,4 mg
  • Vitamine B8 (biotine)64 : 0 à 50 μg
  • Vitamine B9 (acide folique)65 : 0 à 200 μg
  • Vitamine B1266 : 0 à 2,5 μg
  • Vitamine D67 : 0 à 2000 UI
  • Fer68 : 0 à 16 mg
  • Zinc69 : 0 à 14 mg
  • Lysine70 : 0 à 2 g
  • Cystéine71 : 0 à 3 g
  • Méthionine72 : 0 à 3 g

Antioxydants et anti-inflammatoires

Comment bien entretenir ses cheveux? Des nutriments réputés anti-inflammatoires, mais aussi ceux ayant un impact sur l’oxydation, peuvent être intéressants. Certains aliments ont des fortes capacités antioxydantes. Cette capacité anti-oxydante peut être mesurée par l’indice ORAC.

Nutriments anti-inflammatoires ou à forte valeur ORAC:
(Les doses indiquées peuvent être prises quotidiennement).

  • Vitamine B5 (acide pantothénique)73 : 6 mg
  • Vitamine B8 (biotine)74 : 50 μg
  • Vitamine C75 : 200 mg
  • Vitamine E76 : 200 UI
  • Zinc77 : 15 mg
  • Fer78 : 9 mg
  • Cuivre79 : 1 mg
  • Sélénium80 : 505 μg
  • Silicium81 : 50 mg
  • Magnésium82 : 400 mg
  • Calcium83 : 900 mg
  • Histidine84 : 3 g
  • Panax ginseng85 : 200 à 400 mg
  • Café86 : 200 à 400 mg par jour en extrait. En boisson, pas plus de 3 tasses, ou en application locale.
  • Ail87 : 800 à 1000 mg par jour ou en application locale.
  • Thé88 : 250 à 500 mg par jour. En boisson, prendre 3 tasses.
  • Romarin (Rosmarinus officinalis)89 : en application locale.
  • Piment (Capsicum annuum)90 : 100 mg ou application locale.
  • Levure de bière revivifiable91 : 6 à 9 grammes
  • Huile de son de riz92 : 1 g par jour en deux prises
  • Taurine93 : 2 à 3 g
  • Propolis94 : application externe
  • Pollen : 15 à 20 g
  • Spiruline95 96 : 4 à 8 g
  • Oméga-397: 3 g
  • Huile de poisson98 : 3 à 6 g

Stress

Les vitamines du groupe B peuvent être efficaces pour lutter contre le stress et favoriser la pousse de la chevelure. Le stress est néfaste pour une bonne santé capillaire. Ainsi, elles peuvent participer à la repigmentation après un grisonnement lié au stress.99 De nombreux micronutriments et plantes contribuent à réduire le stress et préviennent les troubles capillaires qui y sont liés.

Équilibre du microbiote

Un microbiote intestinal équilibré permet également d’avoir de beaux cheveux. Pour cela, un apport suffisant en prébiotiques est nécessaire. Un équilibre entre les différents micro-organismes est également essentiel.100

Prébiotiques

Les prébiotiques sont des fibres alimentaires. Ils sont présents dans les légumes, les fruits et les céréales complètes: les graines de chia et de lin ou les pectines de fruits par exemple. Il est recommandé d’en ingérer 30 à 45 grammes par jour.

Il peut être alors intéressant de prendre des prébiotiques ou des fibres en complément: glucomannane, inuline, arabinogalactane, fructo-oligosaccharides.

Microbiotiques

Les microbiotiques, présents dans les aliments fermentés (tels que le kimchi), améliorent l’aspect de la chevelure.

Les souches Lactobacillus paracasei, Candida utilis, et Saccharomyces cerevisiae, que l’on retrouve dans la levure de bière active, ont montré leur efficacité dans des études.101102

Changement de saison

Les hormones thyroïdiennes sont impliquées dans les variations saisonnières de l’organisme.
Veiller à ne pas avoir de carences, qui pourraient nuire au fonctionnement thyroïdien, est important si vous souhaitez prendre soin de vos cheveux:
(Les doses indiquées peuvent être prises quotidiennement).

  • Vitamine A103 : 0 à 900 μg
  • Vitamine C104 : 200 mg
  • Vitamine B1105 : 1,3 mg
  • Vitamine B2106 : 1,4 mg
  • Vitamine B5107 : 5 mg
  • Vitamine B6108 : 1,8 mg
  • Vitamine B9109 : 200 μg
  • Vitamine B12110 : 2,5 μg
  • Vitamine D111 : 2000 UI
  • Iode112 113: 150 µg
  • Fer114 : 9 mg
  • Zinc115 116: 15 mg
  • Sélénium117 : 505 μg
  • Phosphore118 : 1 250 mg
  • Magnésium119 : 400 mg
  • Potassium120 : 3500 mg
  • Chrome121 : 50 µg
  • Protéines122 : 0,9 gramme par kilo

Déséquilibre hormonal

Les œstrogènes, la prolactine, les hormones thyroïdiennes, le cortisol, l’hormone de croissance et la mélatonine doivent être équilibrés au sein de l’organisme pour une bonne santé capillaire. Des carences en certains micronutriments modifient l’équilibre hormonal, qui impacte directement l’aspect de la chevelure.
Un apport nutritionnel adéquat en micronutriments est alors essentiel:
(Les doses indiquées peuvent être prises quotidiennement).

  • Vitamine A103 : 0 à 900 μg
  • Vitamine C104 : 200 mg
  • Vitamine B1105 : 1,3 mg
  • Vitamine B2106 : 1,4 mg
  • Vitamine B5107 : 5 mg
  • Vitamine B6108 : 1,8 mg
  • Vitamine B9109 : 200 μg
  • Vitamine B12110 : 2,5 μg
  • Vitamine D111 : 2000 UI
  • Vitamine E123 : 200 UI
  • Iode112 113: 150 µg
  • Fer114 : 9 mg
  • Zinc115 116: 15 mg
  • Sélénium117 : 505 μg
  • Calcium124 : 900 mg
  • Cuivre125 : 1 mg
  • Phosphore118 : 1250 mg
  • Magnésium119 : 400 mg
  • Potassium120 : 3500 mg
  • Chrome121 : 50 µg
  • Protéines122 : 0,9 gramme

Microcirculation

Améliorer la microcirculation au niveau du cuir chevelu permet d’améliorer la pousse et la vitalité selon de nombreuses études. Pour améliorer la microcirculation, vous pouvez prendre:

  • Capsaïcine126 127: application topique
  • Ail128 129 : application topique
  • Jus d’oignon130 : application topique
  • Huile essentielle de romarin131 : application topique
  • Huile essentielle de menthe132 : application topique
  • Caféine133 : application topique
  • Ginkgo biloba134 : 240 à 480 mg par jour
  • Shengfaling135 : teinture en application topique

Comment choisir pour avoir de beaux cheveux?

Conseils généraux

De manière générale, nous vous conseillons de vérifier que le complément alimentaire que vous choisissez :

  • N’est pas contre-indiqué, si vous avez une maladie ou si vous prenez un traitement médical.
  • Est adapté à votre état personnel (grossesse, âge).
  • Est en adéquation avec vos préférences personnelles : alimentaires, convictions éthiques ou religieuses (gluten, végan, sans porc, sans alcool…).

L’analyse des produits sur Nutrascan vous permet de voir facilement l’ensemble de ces caractéristiques.

Comment choisir parmi la longue liste de nutriments présents dans cet article ? Les professionnels de santé sont là pour vous aider et vous conseiller.

Conseils en auto-supplémentation

Si vous souhaitez prendre soin de vos cheveux, en vous supplémentant seul, nous vous recommandons de respecter les axes suivants:

  • Nourrir en comblant les carences éventuelles
  • Apporter des nutriments anti-inflammatoires et antioxydants
  • Rééquilibrer le microbiote intestinal

Si vous souhaitez dans un premier temps cibler un seul axe, vous pouvez alors choisir 2 à 4 nutriments pendant 1 à 3 mois. Il peut être intéressant de prendre des complexes. Si vous souhaitez poursuivre, vous pouvez alors alterner avec d’autres nutriments et comparer leur efficacité.

Si vous voulez cibler plusieurs axes en même temps, nous vous conseillons de ne pas prendre plus de 6 nutriments simultanément. Les compléments alimentaires ne soignent pas; ils contribuent au bon fonctionnement de certaines fonctions. Une alimentation et une activité physique adaptée sont essentielles pour un organisme en bonne santé.

Approche naturelle VS traitement naturel

Les nutriments ou plantes pour les cheveux ne peuvent pas être considérés comme des traitements naturels. Aucun complément alimentaire ne soigne ou guérit des pathologies capillaires. Ce ne sont pas non plus des remèdes naturels.

En revanche, ils soutiennent certaines fonctions de l’organisme. Des résultats sur le bien-être, le confort et l’esthétique peuvent être constatés.

Dans cet article, sont présentés les différentes fonctions qu’il peut être utile de soutenir, ainsi que les différents nutriments et plantes, reconnus pour améliorer le fonctionnement de l’organisme. Ces données sont issues des études scientifiques, de la vision naturopathique et de la médecine fonctionnelle.